Balise de détresse

temps de lecture : 8 minutes


Last login: Mon Jan 14 3304 on console
ASP-SO-J14: ~ cd /system
Login: EVENSEN
Password: **********
<authorized access>
cd /system/users/EVENSEN/logbook/001

_3304-01-22. Nous avons percuté le sol à l’approche de la base INRA Hollis Gateway dans le système Hermitage. C’est ma faute même si le commandant m’a dit qu’il en prend l’entière responsabilité. Mais sincèrement, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Sans doute une erreur d’appréciation. Ce qui m’inquiète, c’est que j’ai eu un moment d’absence. Je n’ai aucun souvenir avant l’impact. Il faudrait que j’en parle à Maria, le médecin de l’équipage, mais ce serait un suicide professionnel en tant que pilote principal, et ça, je ne peux pas l’assumer. Les dégâts semblent importants. Les réacteurs sont HS, mais Andrzej, le technicien, est confiant. Il s’est proposé pour une EVA, d’ici deux ou trois heures, afin d’aller vérifier la carlingue de l’extérieur. En attendant, chacun est cloîtré dans sa cabine le temps que le commandant établisse un plan de secours et organise le protocole de survie au sein du vaisseau.


Last login: Thu Jan 22 3304 on console
ASP-SO-J14: ~ cd /system
Login: EVENSEN
Password: **********
<authorized access>
cd /system/users/EVENSEN/logbook/002

_3304-01-23. Andrzej n’est finalement pas sorti hier. D’après le commandant, la zone n’est pas sécurisée. Mais ça ne veut strictement rien dire. Il n’y a rien aux alentours et la base INRA abandonnée est à quelques kilomètres d’ici. Phil, le navigateur, est d’accord avec moi. On en a discuté ce matin en attendant notre tour pour un checkup médical chez Maria. Le commandant veut qu’on se fasse examiner une fois toutes les 12h. D’après Phil, c’est à cause de la biologiste, Kate May. Elle a eu aussi une perte de mémoire. Ce n’est pas une coïncidence, on a dû encaisser trop de G. La seule explication serait que j’ai complètement foiré mon approche planétaire et que j’aurais dû violemment décélérer … Mais pourquoi ? L’attraction de la planète est très faible. Je n’arrive pas à comprendre ce qu’il s’est passé. Cette nuit, je vais discrètement charger les données de la boite noire sur mon terminal portatif pour tâcher d’analyser l’approche.


Last login: Wed Jan 23 3304 on console
ASP-SO-J14: ~ cd /system
Login: EVENSEN
Password: **********
<authorized access>
cd /system/users/EVENSEN/logbook/003

_3304-01-25. Andrzej et Phil ont pu enfin sortir pour faire le tour du vaisseau. On était tous dans le cockpit pour les observer. Seul le commandant s’était isolé pour suivre l’EVA attentivement. Il craignait quelque chose, comme une attaque… Je crois qu’il nous cache des info. En tout cas, les nouvelles ne sont pas bonnes. Le vaisseau est dans un sale état. Bordel, j’ai vraiment merdé… D’après les observations qu’Andrzej et Phil ont faits de l’extérieur, l’ASP Explorer semble avoir été écrasé. Et pas seulement suite au crash: le vaisseau est comme écrasé aussi par-dessus. On peut s’estimer heureux que la coque de l’ASP soit encore hermétique. Et que les systèmes de survie ne soient pas endommagés.
Sinon ma tentative de charger la boite noire à échoué. Je ne me suis pas réveillé malgré l’alarme programmée. Etrange. J’ai pu tout de même m’y rendre à l’aube, avant le réveil de l’équipage. Malheureusement, tout accès est verrouillé. Evidemment. Mais j’ai peut-être une solution.


Last login: Fri Jan 25 3304 on console
ASP-SO-J14: ~ cd /system
Login: EVENSEN
Password: **********
<authorized access>
cd /system/users/EVENSEN/logbook/004

_3304-01-29. Putain ! La biologiste est sortie cette nuit en direction d’Hollis Gateway, la base INRA. Elle ne répond à aucune des sollicitations du commandant. C’est vrai que cette expédition était avant tout la sienne. Kate devait venir faire des prélèvements et analyses pour le compte de la Canonn Research. Depuis la découverte, il y a quelques mois, de cette base abandonnée, les spéculations vont bon train. Le virus Mycoïd garde beaucoup de secrets. Je comprends que Kate tenait à la bonne exécution de sa mission, mais tout de même, se rendre là-bas seule et à pied. C’est complètement inconscient. Vu son allure, elle aura à peine assez d’oxygène pour arriver à bon port. Son retour est irréalisable. Du coup, elle nous force la main pour improviser une mission de sauvetage avec le SRV, le véhicule de reconnaissance de surface.


Last login: Tue Jan 29 3304 on console
ASP-SO-J14: ~ cd /system
Login: EVENSEN
Password: **********
<authorized access>
cd /system/users/EVENSEN/logbook/005

_3304-02-02. Le vaisseau continue de s’affaisser. Au début, on pensait que les bruits métalliques, qu’on entend de temps à autre, faisaient suite au crash. Quand la structure du vaisseau fatigue et se laisse un peu aller. Le cockpit est, par exemple, devenu presque inaccessible. Sinon, le SRV est opérationnel. Nous avons eu du mal à l’extraire de la soute. Andrzej a dû percer une paroi du vaisseau avec un chalumeau bricolé. Heureusement qu’il est là, lui. Le commandant va partir rechercher Kate. Ca va être le moment ou jamais pour retourner à la boite noire en « empruntant » le terminal du commandant. Comme le SRV reproduit un miroir de son terminal, il n’aura aucun intérêt à l’emporter avec lui.


Last login: Sat Feb 02 3304 on console
ASP-SO-J14: ~ cd /system
Login: EVENSEN
Password: **********
<authorized access>
cd /system/users/EVENSEN/logbook/006

_3304-02-03. C’est incompréhensible. J’ai pu extraire les données de la boite noire. L’approche se faisait correctement, puis, pour une raison que je ne m’explique pas, il y a eu un pic de gravité à presque 24G. Soit pratiquement la limite que peut supporter un être humain pendant quelques secondes. Nous avons tous perdu connaissance à cet instant précis. Ensuite, à une bonne centaine de mètres du sol, la gravité est revenue à la normale. Les propulseurs ventraux ont pu enfin produire leur effet et ont freiné la chute du vaisseau du mieux qu’ils pouvaient. Mais ce n’était évidemment pas suffisant. La suite, on la connaît.


Last login: Sun Feb 03 3304 on console
ASP-SO-J14: ~ cd /system
Login: EVENSEN
Password: **********
<authorized access>
cd /system/users/EVENSEN/logbook/007

_3304-02-10. Je crois que la gravité de la planète est variable en fonction de sa position. Depuis notre arrivée, sans s’en rendre compte, on perd connaissance toutes les nuits dans notre sommeil… Et à chaque fois le vaisseau s’écrase un peu plus sur lui-même. Je le sais parce que j’ai eu une insomnie cette nuit. Je me suis levé pour aller manger un bout et d’un seul coup, je me suis retrouvé plaqué à terre sans pouvoir bouger le moindre orteil jusqu’à perdre connaissance. Il faut qu’on dégage d’ici sinon on va se retrouver emprisonné dans ce cercueil de métal. Les cabines ne sont plus accessibles. Le commandant n’est toujours pas revenu et je pense qu’il ne reviendra pas.


Last login: Sun Feb 10 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/008

_3304-02-12. Nous sommes plus qu’à six kilomètres d’Hollis Gateway. Nous faisons une pause. Marcher avec ces combinaisons est un vrai clavaire. Phil a repéré à un peu moins d’un kilomètre, ce qui semble être une petite structure métallique, une antenne peut-être. Andrzej dit qu’il pourrait modifier le système pour la transformer en balise de détresse.


Last login: Tue Feb 12 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/009

_3304-02-12. Merde ! L’antenne s’est révélé être le SRV. Notre SRV ! Complètement écrasé et déstructuré. Le cadavre du commandant, ou ce qu’il en reste, est à l’intérieur. Phil à vomi dans son casque. Le SRV semblait se diriger vers le vaisseau. Et d’après Maria, il n’y avait pas de passager. Ce qui voudrait dire deux choses. Soit Kate était déjà morte à l’arrivée du commandant, soit ils auraient trouvé un refuge dans la base et il venait nous chercher. Dernière ligne droite. Nous devons nous remettre en route pour arriver avant la nuit. Sans quoi…


Last login: Tue Feb 12 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/010

_3304-02-12. On y arrivera pas. Hollis Gateway est juste là, devant nous. Fièrement debout, bravant cette gravité insaisissable. Il ne reste même pas un cinq cent mètres, mais la pesanteur se fait lourde. Chaque pas est un effort presque sur-humain.


Last login: Tue Feb 12 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/011

_3304-02-12. Putain de bordel ! Andrzej est mort devant nos yeux. Il était le dernier à entrer dans le module d’habitation. Il a perdu connaissance et a chuté en bas de l’échelle. Son corps a littéralement explosé en touchant le sol. Aucune trace de Kate par contre. Et il y a une odeur putride qui règne dans le module. Phil et moi, on a tout de suite pensé à un corps en décomposition, mais Maria dit que c’est autre chose. Comme une pourriture végétale.


Last login: Tue Feb 12 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/012

_3304-02-21. On a cette merde qui prolifère en nous. Une espèce de champignons noirs et visqueux. Ce truc est partout, dans l’air. On le respire sans cesse et il s’est développé dans notre organisme. Maria a perdu une jambe en voulant s’inciser pour étudier le développement de cette chose. Mais la plaie ne s’est plus jamais refermée. Au contraire, le champignon a grossi petit à petit, écartant la lésion déchirant la peau jusqu’à ce que la jambe ne tienne plus… Elle dit que ça ne fait pas mal. Sans doute que le système nerveux est complètement étouffé.


Last login: Thu Feb 21 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/013

_3304-03-01. Le champignon sort part nos orifices. Phil s’est arraché une oreille dans une crise de panique en voulant enlever cette merde qui commençait à pointer le bout de son nez. Suite à l’expérience de Maria, on sait que Phil va bientôt crever. Le champignon va se développer dans la plaie jusqu’à faire éclater son crâne… Mais on est tous condamné. Maria dit que c’est le virus Mycoïd, enfin, plutôt une variante qui aurait muté.



Last login: Wed Mar 27 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/017

_3304-04-09. J’ai cru voir Kate dehors. Je vais sortir. Phil et Maria sont morts. Le champignon continue de proliférer sur leur cadavre. D’ailleurs, on ne les distingue plus sous cet amas de champignons.


Last login: Tue Apr 09 3304 on console
TERMINAL-EVENSEN: ~ cd /system/users/EVENSEN/logbook/018

_3304-04-09. Je ne rentre plus dans la combinaison. J’ai ce truc noir qui me sort par les narines, les oreilles, par l’orbite droit de mon œil. Ca prend tellement de volume. Du coup, la combinaison est trop étroite. J’arrive à peine à avaler. Mais je ne mange plus rien. Sans doute que ce truc me nourris de l’intérieur. Je vais sortir. Je veux sortir. Cette chose veut sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *